La mer comme horizon. Nouvelles perspectives chypriotes sur l’histoire du Néolithique.

Conférence

21h

La mer comme horizon. Nouvelles perspectives chypriotes sur l’histoire du Néolithique.

Par Rémi HADAD, archéologue University College Londres.

Thème de la conférence :

Le conférencier vous convie à une mise en perspective assez large dans l’espace et dans le temps du Néolithique. En effet, en tant que spécialiste du Proche-Orient, il est étranger aux débats classiques sur le mégalithisme atlantique et découvre leurs évolutions récentes notamment en Bretagne. Certaines similitudes sont notables ! Elles concernent notamment la place jusqu’alors sous-estimée de la mer, sans effacer pour autant les différences entre deux contextes géographiques et culturels. Ces derniers marquent, à bien des égards, deux extrêmes du Néolithique, mais remettent en cause l’idée préconçue de la période, en Europe occidentale comme au Proche-Orient, en tant que phénomène fondamentalement continental et paysan, autarcique et agricole.

A partir des études menées sur Chypre, seule grande île à faire face aux côtes levantines et anatoliennes, le conférencier vous invite à réfléchir à deux aspects :

1) L’importance du milieu maritime et de la navigation au tout début du Néolithique

2) L’importance des chasseurs-cueilleurs dans ces pratiques et leur rôle dans la révolution supposée les avoir balayés

 

Présentation du conférencier :

Rémi Hadad est archéologue préhistorien, initialement formé à l’anthropologie socio-culturelle à l’université de Paris-Nanterre. Il a notamment fouillé en Syrie, en Turquie, à Chypre, et fouillera prochainement en Oman. Il est l’auteur d’une thèse portant sur l’architecture monumentale du début du Néolithique Précéramique au Proche-Orient (documentée historiquement sur des sites comme Jéricho ou Catal Hüyük, où il a lui-même travaillé, et récemment popularisée par les découvertes mégalithiques de Göbekli Tepe). Deux livres issus de cette thèse sont actuellement en préparation. Après un post-doctorat à l’Université de Londres, Rémi Hadad enseignera l’archéologie à l’Université de Toulouse dès la rentrée.